Dimensionnement des fichiers Microsoft SQL Primary Data (mdf) et Transaction Log (ldf)

Article par Joe Medeiros, CSWE mis à jour le 8 juin 2020

Article

Une base de données Microsoft SQL est constituée d'un fichier de données primaire (mdf), d'un fichier de données secondaire (ndf) et d'un fichier journal des transactions (ldf). Pour cet article, nous nous intéresserons aux fichiers mdf et ldf.

MDF signifie Main Database File (fichier de base de données principal) et contient toutes les informations d'une base de données. Le LDF enregistre toutes les transactions et les modifications apportées à la base de données. Le LDF est essentiel pour la reprise après sinistre.

La définition de la taille initiale et de la croissance automatique de ces fichiers peut avoir un impact significatif sur les performances ou même sur la capacité à utiliser la base de données. Ce qui, à son tour, a un impact sur l'utilisation de l'espace de stockage PDM, qui repose sur cette base de données.

AVERTISSEMENT : Toute modification doit être effectuée par une personne connaissant bien Microsoft SQL.

Le mdf et le ldf peuvent être définis pour chaque base de données Microsoft SQL, en cliquant avec le bouton droit de la souris sur la base de données, dans Microsoft SQL Server Management Studio et en sélectionnant Propriétés.

Accéder aux propriétés de la base de données

Dans les propriétés de la base de données, sélectionnez Fichiers.

Fichiers de propriétés de la base de données

Dans cette fenêtre, les paramètres actuels du mdf et du ldf sont affichés.

MDF LDF Paramètres

La taille initiale par défaut pour les deux fichiers est de 8 Mo. La taille initiale n'est pas aussi importante que la croissance automatique. Et même pour la croissance automatique, il n'y a pas de valeurs suggérées. Dans le passé, SOLIDWORKS a recommandé 15% pour le mdf et 10% pour le ldf comme paramètres initiaux.

Changement Croissance automatique

Changement Croissance automatique

Réglage de la croissance automatique et de la taille maximale des fichiers

Il se peut que ces paramètres doivent être modifiés si les performances sont médiocres. Microsoft a publié un article intitulé "Considerations for the "autogrow" and "autoshrink" settings in SQL Server", qui peut être utile pour déterminer la taille de la croissance automatique. Autoshrink ne doit pas être utilisé, car il peut provoquer une fragmentation de l'index, ce qui peut ensuite entraîner des performances médiocres.

La taille maximale du fichier mdf est fixée à Illimité, par défaut. Pour une implémentation Microsoft SQL Standard, la taille maximale du fichier mdf est de 10 Go. Peu de bases de données PDM atteignent cette taille. Puisque le mdf contient tout ce que vous ajoutez à votre base de données, définir une taille maximale, ajoutera également un plafond à ce qui peut être ajouté dans PDM. Je suggère de NE PAS plafonner la taille maximale du fichier mdf. Si vous manquez d'espace sur votre serveur SQL, envisagez d'ajouter un disque plus grand ou d'avoir un serveur dédié à l'exécution de SQL. Une base de données (SQL) et un serveur d'archives dédiés peuvent fournir des performances supérieures.

Par défaut, la taille maximale du fichier ldf est plafonnée. Si le modèle de récupération simple est utilisé, ce fichier ne devrait pas croître trop rapidement. La taille maximale du fichier peut être ajustée si ce plafond est atteint. Des indicateurs dans le journal de l'utilisateur PDM indiqueront que le journal des transactions est plein, ce qui pourrait signifier que le plafond a été atteint. Ces messages peuvent également indiquer que le disque est plein.

Liens connexes

Vous voulez en faire plus avec SOLIDWORKS PDM ?

Nos experts certifiés SOLIDWORKS PDM peuvent vous aider :

Joe Medeiros, CSWE

Joe Medeiros est un expert certifié SOLIDWORKS et PDM. Il aide les utilisateurs de SOLIDWORKS en matière de formation, de mentorat et de mise en œuvre depuis 1998. Il associe son expérience de l'industrie à une connaissance approfondie des produits SOLIDWORKS pour aider ses clients à réussir. Il partage son expérience et son expertise par le biais de blogs, dont l'un a été intégré au manuel de formation SOLIDWORKS Essentials.